Extrasystoles et troubles gastriques : comprendre le lien entre l’estomac et le rythme cardiaque

Extrasystoles et troubles gastriques : comprendre le lien entre l’estomac et le rythme cardiaque

Les extrasystoles sont des battements cardiaques irréguliers, souvent bénins et sans conséquence pour la santé. Elles peuvent aussi être le signe d’une maladie cardiaque plus grave. Saviez-vous que les troubles gastriques, comme les reflux, les ballonnements ou les ulcères, peuvent aussi provoquer des extrasystoles ? Découvrez ici le lien entre l’estomac et le rythme cardiaque.

Qu’est-ce qu’une extrasystole ?

L’extrasystole est un problème de santé, une contraction prématurée du cœur qui se produit avant le battement normal. Le cœur se remplit alors de sang de façon incomplète, ce qui entraîne une pause compensatoire avant le prochain battement. C’est cette pause qui crée la sensation de palpitation. Vous avez l’impression que votre cœur saute un battement ou fait un bond dans votre poitrine.

Les extrasystoles peuvent toucher les oreillettes ou les ventricules. Les extrasystoles auriculaires sont généralement moins graves que les extrasystoles ventriculaires. Ces derniers sont associés à un risque plus élevé de fibrillation auriculaire ou d’insuffisance cardiaque.

Quelles sont les causes des extrasystoles ?

Différents facteurs peuvent entraîner les extrasystoles. En déclenchant la production accrue d’adrénaline, le stress et l’anxiété exercent une stimulation directe sur le cœur, souvent à l’origine de ces irrégularités. De même, la consommation de substances stimulantes telles que la caféine, l’alcool ou le tabac peut perturber le rythme cardiaque. Certains médicaments peuvent également induire des extrasystoles. Il s’agit des :

  • Bronchodilatateurs ;
  • Antidépresseurs ;
  • Anti-inflammatoires.

Des déséquilibres électrolytiques, tels qu’une carence en potassium ou en magnésium, sont aussi des déclencheurs potentiels. De plus, des maladies cardiaques sous-jacentes telles que la cardiopathie ischémique, les valvulopathies, la myocardite ou la cardiomyopathie peuvent contribuer à ces palpitations. 

Comment l’estomac peut-il influencer le rythme cardiaque ?

Comment l’estomac peut-il influencer le rythme cardiaque ?

Le lien entre l’estomac et le rythme cardiaque est principalement dû à l’action du nerf vague. Le nerf vague est un nerf crânien qui fait partie du système nerveux autonome, responsable de la régulation des fonctions vitales comme :

  • La respiration ;
  • La digestion ;
  • La circulation sanguine.

Le nerf vague innerve à la fois le cœur et l’estomac et joue un rôle important dans le contrôle du rythme cardiaque. Il appartient au système parasympathique qui a pour effet de ralentir le cœur et de favoriser la digestion.

Lorsque l’estomac est irrité ou distendu par des gaz, il peut stimuler le nerf vague et provoquer une réaction vagale. Cette réaction se traduit par une baisse de la fréquence cardiaque et de la tension artérielle. Elle se manifeste aussi par des symptômes comme des nausées, de la transpiration ou des vertiges.

Dans certains cas, la stimulation du nerf vague déclenche des extrasystoles ou d’autres arythmies cardiaques. Ce phénomène est connu sous le nom de syndrome de Roemheld ou syndrome gastro-cardiaque. Il touche surtout les personnes souffrant de troubles digestifs chroniques, comme le syndrome de l’intestin irritable, la maladie de Crohn ou la colite ulcéreuse. Les aliments qui provoquent des ballonnements ou des reflux acides.

Comment prévenir et traiter les extrasystoles liées aux troubles gastriques ?

Pour éviter les extrasystoles liées aux problèmes digestifs, prendre soin de l’estomac et du cœur est crucial. Ainsi, vous devez privilégier une alimentation équilibrée et variée, incluant fruits, légumes, céréales complètes, poissons, légumineuses et huiles végétales. Aussi, vous devez éviter les aliments gras, sucrés, salés, épicés ou acides, susceptibles d’irriter ces organes sensibles. Ensuite, adoptez une approche attentive à vos repas.

C’est-à-dire que vous devrez manger lentement, bien mastiquer les aliments et éviter de trop remplir l’estomac. Aussi, il faudra fractionner vos repas en prises légères et évitez les repas tardifs. L’hydratation est essentielle. Ainsi, vous devez boire au moins 1,5 litre d’eau par jour, en évitant les boissons gazeuses, alcoolisées ou caféinées pouvant favoriser les ballonnements et les palpitations.

L’exercice physique régulier adapté à votre condition physique et à votre âge est bénéfique. Il renforce le cœur et le système nerveux autonome, réduit le stress et l’anxiété, des facteurs déclenchant des extrasystoles et des troubles digestifs. La gestion du stress et des émotions est tout aussi importante. Les techniques de relaxation, méditation ou respiration peuvent aider à réduire ces tensions, qui peuvent aggraver les symptômes.

En cas de troubles gastriques persistants, consultez votre médecin. Des symptômes comme brûlures d’estomac, nausées, vomissements ou douleurs abdominales peuvent nécessiter un traitement spécifique.

Ainsi, les troubles gastriques peuvent être une cause fréquente d’extrasystoles, en raison du lien entre l’estomac et le rythme cardiaque. Pour prévenir et traiter les extrasystoles liées aux problèmes digestifs, vous devez prendre soin de votre estomac et de votre cœur. 

Articles similaires

4.5/5 - (2 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nos produits sont sûrs, efficaces et respectueux de l'environnement.
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on pinterest
Pinterest

Articles récents

Catégories